FAQ

  • Vous trouverez notre large assortiment de pavages, dalles de terrasse, dalles en céramique extérieur, pierres naturelles, graviers décoratifs et produits de finition pour votre allée, jardin ou terrasse chez un professionnel. Vous y trouverez des échantillons de nos produits ainsi que nos brochures et des détails sur nos produits et leur prix.

    Introduisez votre code postal dans la partie ‘TROUVER UN DISTRIBUTEUR’ de notre site pour trouver le négociant le plus proche de chez vous.
  • L'aménagement d’une allée représente un investissement considérable. Vous pouvez toutefois économiser beaucoup d’argent en réalisant les travaux vous-même. Si vous êtes un peu manuel, vous pouvez facilement poser vous-même des pavés. Il existe cependant un certain nombre de points importants dont vous devez tenir compte. Vous trouverez ci-dessous les principes de base pour aménager votre allée de manière durable. N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un installateur expérimenté. Vous profiterez ainsi l’esprit tranquille d’une allée splendide et qui résistera pendant des années.

    Stabilité

    Pour éviter l'affaissement, il est important que la fondation soit stable. Une allée doit en effet supporter d’importantes charges. Décaissez pour cela votre allée, de préférence sur une profondeur de 50 cm. Constituez une sous-fondation de 30 cm de gravats. Après chaque couche de 10 cm de gravats, damez à l'aide d’une plaque vibrante.

    Évacuation des eaux et perméabilité à l’eau

    Posez une fondation de 15 à 20 cm de stabilisé (150 kg de ciment par m³) sur les gravats. Pour éviter les fuites, tenez compte d’une inclinaison de 1 à 2 cm par mètre courant. Cela assure une bonne évacuation des eaux. Il est également important que la fondation soit perméable à l’eau. Entourez votre allée de bordures. Celles-ci maintiennent le tout en place et assurent une stabilité supplémentaire. Damez à l'aide d’une plaque vibrante jusqu’à obtenir une couche uniforme.

    Surface égale

    Pour que les pavés soient bien alignés, placez une couche de pose (de stabilisé ou de poussier) de 2 à 3 cm. Ne la damez pas, pour que les pavés puissent s'y enfoncer. Enfoncez des lattes de soutien dans la couche de pose. La hauteur des lattes de soutien correspond au niveau du dessous de vos pavés. Lissez ensuite la couche de pose avec une règle. Faites glisser la règle en zigzagant d’avant en arrière sur les lattes de soutien.

    Pierre naturelle ou béton

    Pour les pavés, vous avez le choix entre de la pierre naturelle, des pierres reconstituées ou des pavés décoratifs. Veillez à choisir des pierres suffisamment solides. En règle générale, des pavés en pierre naturelle à partir de 4 cm d'épaisseur et des pavés en béton à partir de 6 cm d'épaisseur peuvent être utilisés pour une allée. Les dimensions des pavés en pierre naturelle sont généralement moins stables que les pavés en béton. Il faut souvent les enfoncer pour compenser la différence d’épaisseur ou pour former un joint. Cela prend beaucoup de temps. Si vous souhaitez conserver l’aspect de la pierre naturelle, optez pour une imitation en béton coulé. Celui-ci est beaucoup plus rapide et facile à placer.

    Vous trouverez de plus amples informations sur les différences entre les matériaux dans un article séparé.

    Évitez les pavés endommagés.

    Lorsque vous posez les pierres, évitez de marcher sur la couche de sable. Les pavés de béton se placent facilement les uns contre les autres. Veillez à ne pas endommager les bords des pavés. Si vous souhaitez des bords droits et intacts, optez pour des pavés de béton avec écarteurs, comme les pavés Recto. Grâce à ce type de pavés, les côtés ne se toucheront pas. Nettoyez vos pavés avant de les damer. Vous éviterez ainsi que les gravillons ne rayent vos pavés. Pour damer, utilisez toujours une plaque vibrante avec un revêtement en caoutchouc et ne damez pas trop longtemps au même endroit.

    Remplir les joints

    Le produit de jointoiement dépend du matériau des pavés et de la largeur des joints. Pour les joints étroits, brossez du sable par-dessus. Pour les pavés en béton coulé avec un joint plus large, vous pouvez utiliser le produit de jointoiement Weatherpoint. Ce joint durable durcit, ce qui évite les mauvaises herbes entre les joints. Le matériau de jointoiement est élastique, résistant à la fissuration et perméable à l’eau. De plus, il est utilisable sous la pluie. Consultez toujours les fiches techniques.
  • Les dalles de terrasse en céramique ont la cote. De plus en plus de gens optent pour des dalles en céramique à la place de dalles en pierre naturelle. Et c’est parfaitement logique. En effet, la qualité des dalles en céramique pour l’extérieur s’est considérablement améliorée ces dernières années. Toutes les dalles en céramique de Marshalls sont produites en grès cérame pleine masse et ont une épaisseur de 1,8 ou 2 cm. Les dalles de terrasse en céramique étant relativement nouvelles, nous vous expliquerons dans cet article comment aménager une terrasse en dalles en céramique et nous attirerons votre attention sur les principaux points à prendre en compte pour garantir une pose durable. La méthode de pose idéale pour les dalles en céramique est le double encollage. En autre, on pratique souvent la pose sur plots, une méthode que nous avons discutée dans un article précédent. Consultez toujours la fiche technique du produit en question avant de commencer la pose.

    Support solide et drainant

    Un bon support est essentiel pour prévenir les affaissements. Une profondeur d’au moins 40 cm doit être décaissée, pour réaliser une assise avec une couche de « tout venant ». Appliquez par‐dessus une couche drainante de 10 cm de stabilisé (mélange de sable et de ciment) ou de mortier de scellement drainant (mélange de sable/gravier, de ciment de trass et d’eau). Pour assurer un bon drainage, la part de ciment dans le stabilisé doit rester limitée. Le stabilisé est alors drainant : les eaux de pluie s’infiltrent dans le sol via la couche de « tout venant ». Une méthode de pose alternative pour les dalles en céramique est la pose sur un dallage en béton (armé) recouvert d’une natte de drainage.

    Pente

    Il est important d’éviter la stagnation des eaux de pluie sur votre terrasse. Par conséquent, prévoyez une pente de 1,5 ou 2 % pour les dalles présentant un relief de surface important, comme celles de la gamme Slate. Un autre avantage d’une surface inclinée est qu’elle permet également l’évacuation des saletés. Par contre, si l’inclinaison est trop importante, uniquement les eaux s’écoulent et les salissures restent sur les dalles.

    Joints de dilatation

    La température des dalles en céramique exposées au soleil atteint facilement les 50 °C. Du fait de la dilatation des dalles, les joints ou les dalles risquent de se fissurer. Prévoyez donc les joints de dilatation nécessaires. Ceux-ci doivent être réalisés à travers toute la couche drainante (stabilisé). En fonction de la teinte des dalles, les surfaces ne peuvent pas dépasser les 4 à 6 mètres linéaires. Prévoyez également des joints de dilatation à la jonction avec la façade, des colonnes, la piscine, etc. Remplissez les joints de dilatation d’abord avec une mousse de polyuréthane puis avec un mastic.

    Double encollage

    Un bon encollage est essentiel pour prévenir le gel de la condensation et le descellement des dalles. Les dalles en céramique présentent un taux d’absorption d’eau inférieur à 0,5 % selon la norme européenne. Contrairement aux dalles en pierre naturelle, elles ne se tassent donc pas dans le mortier. La surface de contact doit être de 100 % pour les dalles de terrasse. Choisissez soigneusement la colle. L’idéal est d’utiliser une colle flex à base de résines. Choisissez aussi un peigne égalisateur qui présente la bonne denture. Appliquez la colle sur les dalles perpendiculairement au sens de la colle sur la couche drainante. En cas de pose sur un mortier humide, vous pouvez mélanger une colle en poudre dans le mortier.

    Mélanger les dalles

    Quand vous commandez des dalles en céramique, elles proviennent normalement d’un même bain de teinture. Mais, comme pour la pierre naturelle, il est tout de même important de bien mélanger les dalles en céramique. Elles imitent en effet l’aspect de la pierre naturelle, du bois ou du béton. C’est pourquoi un emballage contient généralement des dalles présentant des dessins différents. Mélangez bien les dalles de façon à ne pas poser les mêmes dessins l’un à côté de l’autre. Posez aussi les dalles ayant le même dessin dans des sens différents.

    Joints

    Les dalles en céramique bougent en cas d’écarts de température et d’absorption d’eau. C’est pourquoi nous recommandons une largeur de joint minimale de 5 mm. Pour les joints des dalles en céramique, utilisez un produit de jointoiement à base de ciment ou un matériau de jointoiement flexible comme Weatherpoint. Suivez toujours les instructions du fournisseur du produit de jointoiement utilisé. Attendez que les joints aient complètement durci avant de nettoyer le voile de ciment, sans quoi vous risquez d’enlever le ciment des joints et de l’étaler sur les dalles. Pour éviter ce désagrément, il est conseillé d’attendre au moins quatre semaines avant d’enlever le voile de ciment.
  • Tout comme le sable à la plage, les dalles de terrasse chauffent au soleil. Quand il y a trente degrés à l’ombre, la température des dalles exposées au soleil peut atteindre jusqu’à cinquante degrés. Traverser pieds nus la terrasse dans ces conditions n’est pas à conseiller. Marshalls a effectué un test comparatif entre la pierre naturelle, la céramique et le béton. Les résultats démontrent que les trois matériaux chauffent à peu près autant au soleil. Il n’y a donc pas de solution miracle, malheureusement.

    Comment solutionner le problème ?

    Alors que tous les matériaux qui contiennent du sable chauffent au soleil, il n’en reste pas moins que la couleur influence la température. Les dalles aux couleurs claires chauffent moins que celles aux couleurs foncées, même si la différence n’est pas énorme. Si vous préférez néanmoins des dalles foncées, tenez compte du fait que celles-ci se dilatent plus à cause de la chaleur. Les joints de dilatation doivent donc être plus larges que dans le cas de dalles claires.

    La meilleure solution est de mouiller les dalles de temps à autre. Ou vous pouvez placer un auvent ou un parasol. À l’ombre, les dalles chauffent en effet nettement moins. Bien sûr, vous pouvez également prévoir une paire de tongs à côté de la porte de terrasse.
  • 1. Espace ouvert

    Nous avons actuellement une préférence pour les espaces ouverts. En prolongeant votre carrelage vers l’extérieur, votre pièce paraîtra plus spacieuse. Que ce soit votre cuisine, votre pièce à vivre ou votre véranda, elle se combinera ainsi avec votre terrasse pour former un grand espace. En optant pour de grands formats à partir de 60 x 60 cm, vous agrandirez davantage l’espace.

    2. Unité

    En utilisant le même carrelage à l’intérieur comme à l’extérieur, vous obtenez un tout harmonieux. Votre maison et votre jardin sont déjà le résultat de la combinaison de plusieurs matériaux et couleurs, comme la brique, le verre, le bois, la pierre naturelle, etc. Le choix d’une finition uniforme pour le sol, qui représente la superficie la plus importante, apporte au tout, une certaine sérénité. Si votre maison est construite avec un style béton épuré, restez dans ce style en choisissant une imitation béton en dalles céramiques.

    3. La sensation d’espace et de « chez-soi »

    Quand votre terrasse et votre cuisine ou votre pièce à vivre ont le même plancher, vous avez, même de l’intérieur, le sentiment d’être à l’extérieur. Ainsi, l’hiver ne vous empêchera pas de savourer le sentiment d’espace extérieur. De l’autre point de vue, la convivialité de votre « chez vous » s’étendra jusque dans votre jardin.

    4. Une touche personnelle

    En choisissant la continuité entre votre maison et votre jardin, vous accentuez votre touche personnelle. C’est votre style personnel qui fait de votre maison un lieu unique. Si un certain style vous plaît, pourquoi choisir un autre carrelage pour l’extérieur que pour l’intérieur ?

    5. Facile à l’entretien

    Le carrelage en céramique s’entretient aisément. Nettoyez aussi bien vos carreaux intérieurs que vos dalles de terrasse en céramique au moyen d’un nettoyant universel ou d’eau chaude avec un peu de vinaigre. La seule différence est que les carreaux intérieurs se nettoient à la serpillière et les dalles extérieures au balai. Les dalles extérieures sont en effet plus rêches à cause de leur finition antidérapante.
  • Bien entendu, vous tenez à ce que vos dalles et pavés soient propres. L'entretien du revêtement de sol extérieur est un défi. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour l'entretien de votre terrasse et allée. Sachez toutefois que les méthodes puissantes font souvent plus de tort que de bien. Informez-vous donc toujours à l'avance auprès de votre fournisseur ou de votre marchand en matériaux de construction. Lisez également attentivement l’emballage des produits de nettoyage. Faites toujours un premier test à un endroit peu visible.

    Réagissez vite

    Plus tôt vous aurez traité une tache, plus vous aurez de chance de l’effacer entièrement. Réagissez donc immédiatement. Posez d’abord un tissu absorbant ou une poudre absorbante (p.ex. de la farine de maïs) sur la tache mouillée. Rincez ensuite à l’eau, éventuellement avec un nettoyant universel approprié.

    Mieux vaut prévenir que guérir

    Certains pavés en béton et produits en pierre naturelle sont poreux. Ils absorbent donc assez bien l’eau sale. Protégez-les au moyen d’un imprégnant. Le revêtement restera propre plus longtemps. Certains produits en béton sont déjà pourvus d’un imprégnant durable lors de la production, tels que le Realta de Marshalls. En outre, Marshalls propose une belle gamme de pierres reconstituées en béton moulé, telles que les Courtstones. Celles-ci ont une structure fermée. Grâce à leur surface parfaitement étanche, elles sont faciles d'entretien.





    Dépôt vert et mousse

    Mieux vaut prévenir que guérir. Lorsque vous brossez votre allée et votre terrasse avec de l’eau ou du gros sable pendant l’hiver, vous évitez que des organismes y adhèrent complètement. Si cela ne suffit plus, utilisez de l’eau de javel pour les dalles en céramique ou en pierre naturelle. Dans le cas des dalles en céramique uniquement, vous pouvez également ajouter du vinaigre dilué dans de l’eau. Pour les pavés en béton, évitez de préférence l’eau de javel ainsi que le vinaigre. Soyez également prudent avec le nettoyeur haute pression. Vous risquez d’endommager les dalles et les joints. Souvent, cela rend les dalles plus rêches, ce qui permettra justement à la saleté d’y adhérer plus facilement.


    Taches de graisse et de boissons

    Vous aimez faire un barbecue dans le jardin ? Dans ce cas, vous n’éviterez pas les tâches. Dans la plupart des cas, les taches de graisse s’élimineront à l’eau chaude avec un peu de savon naturel au pH neutre. Un produit acide, tel que le coca ou le vinaigre dilués dans de l’eau chaude, ne peut s’appliquer que sur des dalles en céramique. N’utilisez jamais cette méthode sur du béton ou de la pierre naturelle qui contient du calcaire (pierre calcaire, grès, marbre, etc.). L’acide abime la pierre. Souvent, les taches de graisse sur de la pierre naturelle disparaissent d’elles-mêmes grâce au soleil et à quelques jours de pluie.
    Les taches de vin se nettoient au moyen d’un nettoyant universel neutre ou, si nécessaire, à l’eau de javel (jamais sur le béton !). Le café et le thé s’éliminent à l’ammoniaque ou à l’eau oxygénée dilués dans de l’eau.

    Joints

    En général, les joints requièrent plus d’entretien que les dalles. Réfléchissez donc bien au produit de jointoiement que vous choisissez. Vous pouvez brosser les joints fins au moyen du sable de jointoiement anti-mauvaises herbes. Si votre joint est un peu plus large, choisissez plutôt un joint dur et flexible, tel que le Weatherpoint de Marshalls.
  • Les dalles de terrasse peuvent être posées de différentes façons. Dans cet article, nous expliquons les avantages de la pose sur plots. Vous saurez ainsi dans quelles circonstances il vaut mieux choisir cette méthode. Les plots sont par exemple souvent posés sur les toits plats faisant office de terrasse sur toit. Vous pouvez aisément les poser vous-même. C’est pourquoi nous vous expliquons comment vous y prendre.

    Les avantages

    • Les eaux de pluie s’écoulent par les joints ouverts.
    • L’air circule librement sous les dalles.
    • Les conduites peuvent aisément être posées dans l’espace libre sous les dalles.
    • Les plots de dalles de terrasse de Marshalls peuvent soutenir un poids allant jusqu’à une tonne.
    • Ils peuvent aisément être posés, tandis que les différences de niveau sont faciles à corriger.


    Le sous-sol

    • Posez les plots directement sur la chape ou le béton sans les coller.
    • Veillez à ce que le sous-sol soit plan pour que les plots soient stables.
    • Posez la chape avec une pente allant de 1,5 à 3 cm par mètre courant. Cela permet à l’eau de s’écouler facilement.
    • Posez d’abord une natte d’étanchéité et un tapis de drainage pour assurer un écoulement optimal de l’eau.


    Pose sur une terrasse sur toit

    • Posez une chape avec une pente allant de 1,5 à 3 cm par mètre courant.
    • Posez sur celle-ci d’abord un pare-vapeur, puis l’isolation.
    • Terminez par une natte d'étanchéité.
    • Posez vos plots sur celle-ci.


    Plots

    • Réglez les plots à la bonne hauteur.
    • Posez les dalles sur les plots. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi utiliser des calles en caoutchouc. Vous éviterez ainsi un son creux lorsque vous marchez sur les dalles. Cela vous permet également de corriger les dénivellations mineures. Posez un niveau sur la dalle et ajustez les plots si nécessaire.
    • Du côté du mur ou de la bordure, glissez le plot entièrement sous la dalle. À cette fin, cassez ou coupez les quatre écarteurs.


    Dalles

    • Les dalles en céramique peuvent se poser sur des plots, pour autant qu’elles aient une épaisseur de 20 ou de 18 mm. Si vous utilisez des dalles plus grandes que 60 x 60 cm ou des dalles de 18 mm d’épaisseur, posez un cinquième plot sous le centre de la dalle. Veillez à ce que le plot soit assez haut, de sorte à ce qu’il soutienne réellement la dalle.
    • L’épaisseur minimale des dalles en pierre naturelle dépend du type de pierre. L’épaisseur minimale des pierres calcaires (p.ex. la pierre bleue dure) de 60 x 60 cm est de 4 cm. Pour le granite, elle est de 3 cm. Contactez le fournisseur en fonction de la pierre naturelle spécifique.
    • Le béton peut se poser sur plots à partir d’une épaisseur allant de 3 à 6 cm. En cas de doute, contactez d'abord votre fournisseur.
    • Les dalles auront de préférence une épaisseur aux dimensions stables. Si ce n’est pas le cas, toutes les différences d’épaisseur devront être corrigées.
  • Qu'est-ce que l'efflorescence ?

    L’efflorescence peut apparaître sur tous les produits contenant du ciment, comme le béton. Cela ressemble à un voile blanc (efflorescence douce), mais cela peut également apparaître sous la forme d’une croûte blanche (efflorescence sévère). Pour détecter ce phénomène, vous pouvez humidifier la pierre. Si la différence de couleur disparaît, il s’agit d’une efflorescence et non d’une différence de couleur de la pierre elle-même. Les conséquences sont uniquement des inconvénients esthétiques temporaires et n’ont aucune influence sur la qualité et la durabilité des produits en béton.

    D’où vient l’efflorescence ?

    Le ciment contient des sels, tels que le calcium. La plupart des efflorescences sont dues au calcium. Une réaction chimique du calcium avec de l’eau produit de l’hydroxyde de calcium. Lorsque celui-ci réagit avec le CO2 de l’air, du carbonate de calcium se forme. Ce dernier se dissout difficilement avec la pluie.

    L’effet est rapidement visible, même avec une faible quantité de calcaire. L’efflorescence est visible lorsque le carbonate de calcium se forme à la surface ou lorsque le carbonate de calcium s’accumule à tel point qu’il atteint la surface.

    Un voile ou une croûte peut également apparaître suite à la réaction de sels autres que le calcium. La réaction du sodium et du potassium, d’autres sels présents dans le ciment, provoque également une réaction blanche. Contrairement au carbonate de calcium, les carbonates de sodium et de potassium se dissolvent dans l’eau. Ce type de réaction disparaît donc rapidement. Une croûte de calcaire peut également contenir des sels de l’environnement, ce qui peut parfois donner à la réaction une teinte jaune ou brune. Lorsque le calcium se salit, il devient difficile d’enlever cette saleté.

    Quelle est la différence entre l’efflorescence primaire et secondaire ?

    L’efflorescence primaire est la réaction provoquée par le séchage de l’eau de production. Une réaction secondaire se produit au contact d’une source d’eau externe.

    Quelles propriétés du béton influencent l’efflorescence ?

    Celle-ci diffère en fonction de la perméabilité à l’eau et de la porosité du béton. La perméabilité à l’eau dépend du diamètre des pores. Ce dernier est mesuré en fonction de la vitesse à laquelle l'eau traverse le matériau. La porosité est le rapport entre le volume des pores et le volume total du matériau.

    L’eau sèche à la surface de l’eau. Le front d’évaporation se trouve donc à l’endroit où l’eau s’évapore. Les sels éventuellement présents dans l’eau sont évacués. Plus le front d'évaporation se trouve près de la surface du béton, plus le risque que le dépôt de sel soit visible est élevé.

    Plus les pores sont étroits, plus le risque de réaction primaire est élevé, et donc plus le risque de réaction secondaire est faible. Plus les pores sont étroits, plus la pression de la surface de l’eau est élevée et plus le transport de l’eau par force d’aspiration est rapide. Le front d'évaporation est ainsi plus proche de la surface. En outre, avec des pores étroits, l’eau se déplacera plus rapidement sous forme liquide. Les sels ne sont pas transportés par les vapeurs. Par conséquent, avec des pores larges, la réaction n'apparaît qu’en cas de saturation. Comme le béton dense absorbe moins d’eau et que les pores sont bouchés par le calcaire, l’efflorescence secondaire est à nouveau arrêtée.

    Comment empêcher l’efflorescence ?

    Les pierres reconstituées de Marshalls en béton coulé sont traitées avec une sorte de couche de vernis qui protège le béton du CO2 de l’air. Des réactions primaires peuvent cependant déjà apparaître avant l’application du vernis. Ce traitement de surface évite toutefois les réactions secondaires. Étant donné que l’hydroxyde de calcium n’entre pas en contact avec le CO2, le carbonate de calcium ne peut pas se former. Au moment où la couche de vernis est appliquée, la majeure partie de l'hydroxyde de calcium présent dans l'eau du sous-sol a été éliminée. Par conséquent, le traitement de surface peut prévenir 80 à 90 % des cas d’efflorescence.

    La fondation doit dans tous les cas être perméable à l’eau, afin que celle-ci puisse s’écouler dans le sol. Moins il y a d'eau dans le béton, moins il y a de risque d'efflorescence.

    Comment puis-je éliminer les réactions d’efflorescence ?

    Vous pouvez éliminer les réactions fraîches en détachant le calcaire avec une brosse dure sèche. Aspirez ensuite le calcaire avec un aspirateur. Attention, n’utilisez ni savon ni détergents, car ils peuvent aggraver l’efflorescence.

    Vous pouvez également traiter l’efflorescence à l’eau claire. Pour cela, le béton doit être complètement saturé. Une autre possibilité consiste à utiliser une solution d'acide chlorhydrique. (Pensez à rincer abondamment, car l’acide chlorhydrique peut altérer la couleur et la texture). Cependant, chacune de ces solutions est relativement intense, et aucune n’est efficace à 100 %.

    Dans la plupart des cas, l’efflorescence disparaîtra après 1 an ou 1 an et demi. L’efflorescence disparaît spontanément parce qu’en cas d’eau de pluie, le carbonate de calcium réagit encore avec de l’eau et du CO2 pour créer du bicarbonate de calcium, qui est soluble dans l’eau. De plus, l’efflorescence est affectée par l'acide de la pluie et par l'usure.

    La formation de calcaire ne s’arrêtera toutefois pas en cas de présence importante de sels dans l’environnement (p. ex. gaz d’échappement, eaux souterraines (fuite dans les canalisations), sel marin…). Si l’efflorescence ne disparaît pas avec le temps, les sources de sel externes doivent être examinées, car le sulfate de sodium, entre autres, peut affecter la durabilité du béton.

    Quels facteurs externes influencent l’efflorescence ?

    Il existe de nombreux facteurs complexes qui influencent la formation d’efflorescence, le phénomène est donc difficile à contrôler. Les facteurs suivants sont toutefois connus.
    • Plus il y a d’eau, plus il y a de risques de réaction.
    • Les températures faibles augmentent le risque d’efflorescence.
    • Les pigments contiennent des sels supplémentaires. De ce fait, l’efflorescence apparaît plus fréquemment avec du béton coloré.
    • L’eau (de canalisation) recyclée contient davantage de sels que l’eau de source.
    • Plus le ratio eau/ciment est faible, plus les pores sont étroits.
  • Vous installez une piscine ou un bassin dans votre jardin ? Bien entendu, vous tiendrez également à obtenir une belle finition. L’aspect général de votre jardin résulte en effet de la combinaison de ses différents éléments. Vous voulez agrémenter votre piscine de margelles ? Vous avez dans ce cas le choix entre des margelles de piscine en pierre naturelle ou en céramique.

    Margelles de piscine en pierre naturelle

    Si vous choisissez des margelles en pierre naturelle, vous devez absolument veiller à ce que celles-ci soient antidérapantes. Certaines dalles peuvent en effet être très glissantes lorsqu’elles sont mouillées. Il en va de même pour la plage de piscine. Marshalls vous propose dès lors quatre margelles de piscine en pierre naturelle avec dalles assorties.


    Les dalles en basalte noires et celles en granite gris sont flammées et brossées. L’effet « flammé » s’obtient littéralement au moyen d’une flamme. Celle-ci fait éclater de petites parcelles de la surface, ce qui rend la dalle plus rêche et donc antidérapante. Le brossage radoucit la surface pour qu’il soit agréable au contact des pieds nus.


    La margelle de piscine Bleu vietnamien bouchardée constitue une troisième option. Au moyen d'une boucharde, l’on pratique de petites excavations arrondies dans la surface. Ces margelles de piscine se combinent avec les dalles bouchardées assorties, mais également avec d’autres pierres bleues que vous pourriez avoir choisies comme plinthe murale ou comme bordure.


    Finalement, Rustico est une autre pierre bleue qui peut servir de margelle de piscine. Parce qu’il s’agit ici d’une pierre adoucie, le bleu en est plus prononcé. Avec le temps, sa surface devient légèrement plus antidérapante, mais Rustico restera toujours plus lisse que la pierre Bleue vietnamien bouchardée.
    En outre, vous pouvez demander des margelles de piscine en pierre naturelle réalisées sur mesure. Tenez toutefois compte d’un long délai de livraison, car le travail ainsi que le transport requièrent pas mal de temps.

    Margelles de piscine en céramique

    Les margelles de piscine en céramique de Marshalls sont fabriquées sur mesure. Vous trouverez dans notre catalogue quelques margelles de piscine standard rectangulaires, qui vous donneront une idée de leur aspect. Ces éléments sur mesure sont fabriqués à partir des mêmes dalles que les dalles de terrasse. Ainsi, vous pouvez être sûr que les dalles et les margelles auront exactement la même couleur et la même taille. N’oubliez pas, toutefois, de mentionner le choix des dalles ainsi que des margelles dans une seule et même commande.

    Nos margelles de piscine en céramique sont toujours antidérapantes. Vous trouverez les valeurs antidérapantes exactes sur les fiches techniques. Marshalls propose également des grilles en céramique pour l’écoulement des eaux. Elles offrent une solution non seulement parfaite mais également élégante pour l’écoulement de l’eau de votre piscine. L’éclairage de jardin de Marshalls parera votre piscine d’une agréable ambiance. Il peut s’incorporer dans les margelles de piscine ou dans les dalles. Vous pouvez sans problèmes marcher sur les points d’éclairage. Ainsi, vous créez un tout original et harmonieux.

    Mais peut-être optez-vous plutôt pour une finition en béton de votre piscine ou de votre bassin ? Dans ce cas, choisissez une imitation de béton en céramique, par exemple les margelles Uni.
  • Le choix du matériau pour votre terrasse est crucial. La pose d’une terrasse constitue en effet une dépense importante. Le prix des dalles de terrasse ne représente d’ailleurs qu’une petite partie du coût total. Réfléchissez donc bien à votre choix et optez pour un matériau durable qui vous convienne.

    Vous avez le choix entre plusieurs matériaux. Dans cet article, nous comparons trois matériaux importants : la pierre naturelle, le béton et la céramique. Il peut toutefois y avoir de grandes différences au sein d’un seul et même matériau. Soyez conscient des avantages et désavantages de ces matériaux lorsque vous ferez votre choix. Choisissez le matériau qui convient le mieux à vos besoins ainsi qu’à votre projet. Tenez surtout compte des caractéristiques qui sont importantes pour vous-même et votre famille.

    Esthétique

    La pierre naturelle a des qualités esthétiques exceptionnelles. Elle se trouve partout dans le monde. Elle existe dans toutes les couleurs et dans toutes les nuances. De plus, vous avez le choix entre d’innombrables finitions qui influent sur l’aspect des dalles. Chaque dalle est unique. Une terrasse en pierre naturelle aura dès lors un charme original.

    De nos jours, il y a toutefois des dalles en céramique qui se différencient à peine de la véritable pierre naturelle. Ces dernières années, les techniques de production de la céramique ont en effet connu une forte amélioration. La céramique se prête non seulement à l’imitation de la pierre naturelle, mais également à l’imitation du bois et du béton.

    Certaines personnes préfèrent néanmoins le béton, pour son aspect ultramoderne. Les dalles lisses en béton de grands formats sont par exemple très tendance. Le béton moulé permet également d’imiter de très près le bois ou la pierre naturelle. Les pavés d’imitation Courtstones ou les imitations de platines Kandla Plazza en sont d’excellents exemples.

    Résistance aux taches

    Plus une pierre est poreuse, plus elle absorbe l’eau et la saleté. Le grès, par exemple, est plus poreux que le granite. Le béton pressé est plus poreux que le béton coulé. Certains pavés en béton pressé ont subi un traitement de surface qui les protège contre les saletés. Vous pouvez également traiter les pavés avec un hydrofuge après les avoir achetés. Ces produits existent également pour la pierre naturelle.

    En outre, la pierre bleue peut aussi de par sa nature présenter des taches apparentes. Par exemple, la pierre bleue peut présenter des taches qui font penser à des taches mouillées en forme de dégradé, ou ayant l’aspect d’une peau de tigre. C’est une caractéristique propre à la pierre naturelle. La pierre calcaire bleue est sciée parallèlement aux couches géologiques de la roche. Bien entendu, ces couches ne sont jamais parfaitement parallèles dans la nature. Entre les couches, l’eau s’infiltre. C’est la raison pour laquelle les dalles présentent parfois des traces, quel que ce soit le lieu où elles ont été extraites. La pierre dure est sujette à l’apparition de traces, qu’elle soit originaire : de Vietnam, de Chine ou de Belgique.

    De plus, la pierre naturelle contient parfois des minéraux qui peuvent former des taches suite à des réactions physiques ou chimiques. Les taches de rouille dans le grès sont un exemple de ce phénomène. Les taches qu'affichent les pierres naturelles déplaisent à certaines personnes. Pour d’autres, elles en constituent justement le charme. Chaque pierre étant unique, l’effet naturel de votre allée ou de votre terrasse s’en voit renforcé.

    Le béton aussi peut présenter des taches suite à des réactions chimiques. On parle dans ce cas d’efflorescence. Il s’agit de taches blanches qui peuvent apparaître sur tous les produits contenant du ciment. Ces taches de calcaire disparaissent ou s’atténuent d’elles-mêmes après un certain temps. La qualité et la durabilité des pavés en béton restent toutefois préservées.

    Les dalles extérieures en céramique qui répondent à la norme européenne ont une absorption d’eau de moins de 0,5 %. Les taches restent donc à la surface de la dalle et ne s’imprègnent pas profondément dans la dalle. C’est pourquoi il est toujours possible d’effacer ces taches en utilisant de l’eau et du vinaigre, ou un nettoyant spécifique. Choisissez toujours des dalles en grès cérame pleine masse. La dalle entière a une structure fermée.

    Le prix

    Le prix reste un facteur important. Toutefois, il est important de considérer le prix par rapport à la durée de vie de votre terrasse. De plus, le coût de la pose est souvent si important que l’on préfère éviter de devoir réinstaller une terrasse après seulement quelques années. Si vous disposez néanmoins d’un budget limité, optez pour le meilleur rapport qualité-prix. Les produits qui ont un bon rapport qualité-prix :
    • En céramique : Les dalles en céramique « basic » de Marshalls sont des dalles en grès cérame pleine masse qui restent très abordables.
    • En pierre naturelle : La pierre naturelle a la réputation d’être chère, mais ce n’est pas toujours vrai. Les formats plus petits sont souvent meilleur marché. Le granite est une pierre très dure et très résistante à l’usure, qui est néanmoins disponible à des prix très compétitifs.
    • En béton : Le béton pressé est le moins cher. Un produit avec une couche supérieure hydrofuge ne coutera que quelques euros de plus, et résistera efficacement à l’incrustation des mousses.


    Combinaisons possibles

    Peut-être n’est-ce pas seulement votre terrasse, mais également le reste de votre jardin que vous désirez aménager ? Vous pouvez combiner les dalles et les pavés avec, par exemple, des margelles de piscine, des palissades, des escaliers ou des bordures qui ont la même finition. Cela renforce l’harmonie de l’ensemble de votre projet.

    Les margelles de piscine de Marshalls sont disponibles pour tous les modèles de dalles en céramique. En effet, elles sont produites sur mesure en utilisant les dalles. Pensez toujours à commander en même temps vos dalles en céramique et vos produits sur mesure ou mentionnez clairement que vous désirez commander plus tard des margelles de piscine. Ainsi, vous êtes sûr que vos dalles et vos produits sur mesure sont issus de la même production. Tous les éléments auront alors exactement la même couleur. Les margelles de piscine en pierre naturelle sont disponibles en granite, en basalte et en Bleu vietnamien.

    Vous aimeriez aménager une allée d’accès et une terrasse dans la même pierre ? Dans ce cas-là, les pierres naturelles ou pavés en béton sont le plus appropriés grâce à leur épaisseur. Les dalles en pierre naturelle ou en céramique sont idéales pour poser à l’intérieur tant qu’à l’extérieur. Ainsi, vous agrandissez la surface, surtout en combinaison avec une véranda ou une fenêtre coulissante. Marshalls offre des dalles en céramique en deux versions: pour l’intérieur et pour l’extérieur. Les dalles en céramique pour l’intérieur ont une épaisseur de 1 cm et leur surface est moins rugueuse, raison pour laquelle elles sont faciles à nettoyer à l’aide d’une serpillière.

    Pose

    La pose représente une partie majeure du budget de l’aménagement d’une terrasse. En général, les pierres naturelles ont des dimensions moins stables que les dalles en béton ou en céramique. La norme européenne prescrit une tolérance de ± 2 mm d’épaisseur. La longueur, la largeur et les angles peuvent également varier. Pour cette raison, la mise en œuvre prend plus de temps. Une pierre d’une épaisseur de 2 mm plus épaisse peut difficilement être posée à côté d’une pierre de 2 mm moins épaisse. C’est pourquoi les poseurs préfèrent souvent les dalles en céramique.

    Les pavés traditionnels en granit ou en grès doivent être compactés dans le lit de mortier afin d’obtenir une surface bien égale et afin de créer les joints. Les pierres reconstituées imitant la pierre naturelle offrent une solution à cet inconvénient. Ces pierres ont une base plus large à dimensions constantes, ainsi qu’une épaisseur constante. Ainsi, les pierres peuvent être posées simplement les unes à côté des autres sans créer des différences de niveau. Grâce au socle à dimensions stables, les joints, également à dimensions constantes, se forment automatiquement.




    Après avoir posé les dalles, le poseur investit beaucoup de temps à remplir les joints. Le matériau de rejointoiement Weatherpoint constitue une alternative plus efficace et rapide qu’un joint polymère ou qu’un joint en ciment. Remplir les joints de produit Weatherpoint se fait simplement à l’aide d’eau et d’un balai. Il n’est pas nécessaire d’interrompre l’installation au cas de pluie. De plus, le nettoyage du dallage ou du pavage peut être fait le jour même de la pose.

    La pose sur plots est une technique simple et économique. En général, les dalles en céramique peuvent être posées sur plots à partir d’une épaisseur de 2 cm, les dalles en béton à partir de 6 cm et les pierres naturelles solides telles que le granit à partir de 3 cm. Par contre, il est indispensable de vérifier la fiche technique du produit spécifique.


    Résistance au gel

    Le béton et la céramique sont résistants au gel. Le gel peut endommager certaines pierres naturelles, comme un grand nombre de pierres calcaires, après plusieurs cycles de gel et de dégel. Souvent, il s’agit d’un écaillement de la surface supérieure ou des chants, ce qui peut accentuer l’aspect brut ou antiqué de la pierre. L’utilisation de gels de déneigement sur les pierres naturelles est déconseillée. Si besoin, on peut opter pour un produit de déneigement adapté. Il faut être prudent en utilisant les sels de déneigement sur les produits en béton et éviter l’entassement des sels.


    Résistance au glissement

    Vous avez des enfants actifs ou vous aménagez une marche ou des margelles de piscine ? Dans ces cas-là, il est important d’utiliser des matériaux antidérapants enfin de réduire le risque de glissement. Le béton est de nature antidérapant. La plupart des dalles en béton dont la surface est traitée (d’un hydrofuge, par exemple) restent antidérapantes. Les dalle de terrasse en céramique sont également antidérapantes. La résistance au glissement des dalles en céramique est indiquée par une valeur R, par exemple R11. Les lettres rajoutées, A, A+B ou A+B+C, indiquent la glissance pieds nus. Cette valeur est donc importante pour les margelles de piscine.

    La résistance au glissement des pierres naturelles dépend de la finition. Les dalles brutes, bouchardées ou flammées sont les plus rugueuses. C’est pourquoi elles sont particulièrement appropriées pour les margelles de piscine. Les dalles sablées sont également antidérapantes. Par contre, les pierres meulées ou adoucies sont plus lisses.
Aucun résultat n'a été trouvé pour cette recherche
Chargement en cours
Chargement en cours